34070300751
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/06/2012

LES REGIONS FRANCAISES par LOR.T - 2/27 tableaux

"RHONE-ALPES" par LOR.T - huile sur toile - 90cm x 90cm - Tous droits réservés

Rhone-Alpes_7802BlogML.jpg

En janvier 2007, les premiers tracés des régions françaises se posaient sur la toile. La mise en valeur de nos vignobles, voilà ce que s’était fixé initialement pour objectif ce projet, comme en témoignent les couleurs dominantes des premiers tableaux (Rhône-Alpes, Aquitaine, Bourgogne et Champagne).

Mais donner une direction unique à ces toiles, n’était-ce pas faire passer à la trappe d’autres composantes qui avec la viticulture (au demeurant inégalement répartie sur l’ensemble des régions) constituent la richesse d’un territoire ? Dans cette première approche des régions françaises, faire ce choix apparaissait beaucoup trop réducteur.

Un repositionnement s’imposait, celui d’entrer dans ces toiles sans parti pris, sans tenir compte des contenus réels des régions considérées. Traiter chaque tableau « comme si » aucune prédestination n’avait été pensée, sans que les tracés préalablement posés n’imposent leurs propres traits héréditaires.

En mode « peinture automatique » jusqu’aux abords des lignes frontières, les couleurs sont appliquées tour à tour du bout des doigts et à l’aide de larges brosses, le geste en liberté contrainte est rapide. C’est une valse multicolore qui s’engage et à chaque temps sa surprise. Aux amoncellements de couleurs ou aplats se substituent vallons, pics, cratères, sillons, méandres ou prairies. Jubilation.

Mais, cinq années après l’amorce de cette collection, a posteriori donc, une question émerge : était-ce vraiment, en début de travail, par refus de réductionnisme que je renonçai à un de mes thèmes de prédilection : la vigne et le vin ? Reconsidérer ce repositionnement, tenter de l’approcher sous un autre angle pour mieux comprendre ce qui motive un changement de stratégie…

Et si derrière la volonté de ne point écarter volontairement les autres caractéristiques des régions se profilait une volonté prise en flagrant délit de faiblesse, un goût de l’aventure beaucoup trop aiguisé pour résister aux appels de la toile.

Ce repositionnement, n’était-il pas dû au désir inconscient, que l’expérience en la matière avait subrepticement soufflé, de céder aux propositions - voire demandes - de la toile ? Ces toiles qui, s’appropriant chaque apposition de couleurs, semblent animées et tentées de créer leur propre monde. Bien que non verbales, leurs propositions aimantent et deviennent des « déjà là ».

Et ce sont bien ces « déjà là » qui me font sourire et me font voir en chaque toile blanche une promesse de jubilations futures. Un simple mouvement perçu sur la toile est appel, tout est tentation, source d’inspiration.

La possibilité de donner vie à l’à peine perceptible est un des joyaux qu’offre le monde de la peinture.

LOR.T – Montpellier – le 14 juin 2012

Les commentaires sont fermés.