34070300751
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/09/2012

LES REGIONS FRANCAISES par LOR.T - 17/27 tableaux

"AQUITAINE" par LOR.T - huile sur toile - 1 m x 0,81 m - Tous droits réservés 

Aquitaine, LOR.T, régions françaises

Au commencement, il y avait le projet de réaliser une œuvre mettant en valeur les vignobles de chacune de nos régions.

 

J’ignorais que le fait d’écarter mes intentions premières au profit d’une exploitation libre de ces territoires allait transmuer mon voyage organisé en France en un tour du monde.

 

Et ce, par la « magie » de l’apparition d’un motif dont l’essence même est répétée plus de 3 milliards de fois sur la planète. Motif devenu, depuis, motif central de cette œuvre aujourd’hui arrivée à son terme et ici exposée.

 

Le premier « déjà-là » à se manifester était bel et bien le visage d’une femme…

 

Se sont ensuite invitées quelques réflexions sur des faits de société, puis sur la question des choix opérés qui risquent d’amener subrepticement une société à changer complètement de cap faisant fi de son passé et de ses défis antérieurs qui lui étaient, pensions-nous, chevillés au corps.

 

Politique et art s’entremêlaient tandis qu’un de mes thèmes de prédilection sur le chevalet mûrissait :

 « Etre-Femme ».

 

A chacune son histoire. A partir de ces histoires individuelles un tableau se brosse. Elles constituent une banque de données d’une richesse inouïe qui fait corpus dans l’Histoire de l’Humanité.

 

Toutes les violences subies par les femmes depuis des millénaires éclatent au grand jour, les pas en avant pour sortir de la colonisation les femmes aussi. Les pas en arrière ne manquent pas à l’appel.

 

L’Histoire des Femmes peut être écrite et enseignée.

 

Et pour mieux la comprendre, ne peut-on se référer, entre autres, aux mythes qui, par des tours de passe-passe, ont été promus histoires vraies, faisant corpus dans l’Histoire dite « sainte » ?  

 

Ces monothéismes n’ont-ils pas procédé à un hold-up en décidant de s’approprier un dieu et en le proclamant unique, en imposant une seule forme de croyance et la superstition comme art de vie ?

 

Haro était crié sur tout peuple se réclamant d’un autre dieu. Exit les polythéistes… n’étaient-ils donc que des crétins ?

 

Encore aujourd'hui sont véhiculées des paroles déclarées « sacrées » sans aucune information efficace en direction de la jeunesse sur les dangers réels encourus tant individuellement que collectivement en cédant aux tentations d'interprétation de façon incontrôlée et d'application qu’elles peuvent engendrer, ni sur leur origine plus que controversée...

Est-ce « L’histoire des Femmes », avec son corollaire Egalité-Parité et Liberté, que nous avons privilégiée et choisi de porter à la connaissance de nos scolaires, collégiens et lycéens dès les années 1980-1990 ?

 LOR.T peintresse 

Les commentaires sont fermés.