34070300751
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/10/2012

LES REGIONS FRANCAISES par LOR.T - 19/27 tableaux

"PICARDIE" par LOR.T - huile sur toile - 0,81 m x 1 m - Tous droits réservés

 Picardie, LOR.T, régions françaises, apartheid anti-femmes, liberté d'expression

De l’utilité d’enseigner l’Histoire des Femmes… parce qu’aucune de nos régions n’est épargnée par le risque de voir l’apartheid anti-femmes appliqué sur son territoire comme il l’a été à Nancy en juillet 2012. 

IV. L’apartheid anti-femmes (cf les points I. II. III en note 18)

En 2012, aux Jeux olympiques se déroulant à Londres l’Arabie saoudite participait. Nous avons découvert une athlète dans une tenue chariatique, une tenue symbolisant la soumission à l’autorité du père, du mari, du frère, du fils, une tenue perçue comme une tenue de deuil par les femmes en lutte pour l'égalité des genres.

 

Pour quelle raison l’Arabie Saoudite connue pour sa politique rétrograde d’apartheid anti-femmes n’a-t-elle pas été exclue des Jeux olympiques comme l’Afrique du Sud l’avait été autrefois (cf note 18/27) ?

 

Rappelons qu’en Arabie Saoudite, une "cité des femmes" est en construction où seront déportées des femmes qui pourront ainsi entrer dans le monde du travail dans des conditions conformes aux lois coraniques. Une cité laborieuse dont les hommes seront bannis.

 

Pour quelle raison le Conseil des Sports d’Afrique n’a-t-il pas lancé d’ordre de retraits des athlètes africains tout comme il l’avait fait pour les jeux de Montréal contre la présence de la Nouvelle Zélande s’étant rendue en Afrique du Sud, le pays de l’apartheid anti-noirs ?

 

Seule la dignité masculine serait-elle donc défendable ? Le terme Solidarité n’aurait donc aucune valeur lorsque la femme est ostracisée ?

C’est la solidarité internationale qui a permis de mettre fin au cauchemar de l’apartheid anti-noirs en Afrique du Sud.

Assistons-nous en France à des manifestations pour l’abolition de l’apartheid que les femmes subissent ?

 Soutenons-nous avec force -celle-là même qui caractérisait nos combats pour la victoire de Nelson Mandela- des femmes qui s'opposent à l'apartheid ou sommes-nous prompts à découvrir chez les islamistes qui les ligotent des "qualités" en les qualifiant de "modérés" ?!

Ciel ! n'entendez-vous pas ce cri au loin... "Hommes du monde entier, unissez-vous !"

Ou avons-nous décidé de céder aux pressions exercées par une partie de la population française désireuse d'imposer la domination masculine comme un acquis indiscutable ? Cession facilitée par une gauche, mon propre camp, dont une frange très active et réactive insulte et stigmatise le quidam qui s’aventurerait à porter quelques critiques sur un sexisme d’un autre temps.

Que faudra-t-il faire pour déciller les yeux des obscurantistes de tous poils ?

Rappelons qu’en Arabie Saoudite, les femmes vivent sous tutelle, privées de droits élémentaires :

les femmes ne peuvent pas conduire, ne peuvent pas utiliser les transports en commun - le voile intégral est obligatoire, l’activité sportive leur est interdite, la parole est bâillonnée - pour se marier obtention obligatoire de la permission du père - pour occuper un emploi, obtention obligatoire de la permission d’un tuteur, idem pour suivre un enseignement, une intervention médicale, ouvrir un compte en banque personnel ou professionnel, pour voyager. La ségrégation est légale sur les lieux de travail, dans les lieux publics, dans les écoles et universités, etc.

ChacunE est invitéE à compléter cette liste qui est fort longue.

 

Les désirs des femmes de liberté et d’égalité sont-ils menacés actuellement en France ?

 

C'est une crainte qui doit être prise en considération lorsque des édifices à la gloire du machisme ne cessent d’être inaugurés : ne doit-on y voir un nouvel « Etat » où se perpétue la domination patriarcale s'élever dans l’Etat ? Une telle intrusion est-elle légitime dans un pays comme la France où les composantes d'ordres philosophiques et confessionnels sont des plus divers et variés ? N'est-ce pas leur manquer de respect que privilégier une d'elle parce que suractive sur le terrain ? 

 

Et si, par commodité, les croyants sont comptés nombreux sur notre territoire, ne doit-on, par honnêteté, évoquer la grande majorité qui est anticléricale ? II faudra bien en tenir compte, n'en déplaise aux commis des pays surargentés qui alimentent une conquête de l'ouest à un rythme qui laisse, plus d'un, étourdi.

Enseignons l'Histoire des Femmes et exigeons la liberté, l'égalité en droits que seule la raison -l'entendement- justifie.

N’oublions pas qu’un empire, quel qu'il soit, sans piliers, s’effondre. Attaquons-nous donc aux piliers, notre arme : la parole.

 

Lors de l'élaboration des manuels égrainant l'Histoire des Femmes, ne devrions-nous pas penser à réserver une partie aux "Stratégies et techniques de manipulation des masses" ?

 

LOR.T peintresse       

Les commentaires sont fermés.