34070300751
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/09/2012

LES REGIONS FRANCAISES par LOR.T - 17/27 tableaux

"AQUITAINE" par LOR.T - huile sur toile - 1 m x 0,81 m - Tous droits réservés 

Aquitaine, LOR.T, régions françaises

Au commencement, il y avait le projet de réaliser une œuvre mettant en valeur les vignobles de chacune de nos régions.

 

J’ignorais que le fait d’écarter mes intentions premières au profit d’une exploitation libre de ces territoires allait transmuer mon voyage organisé en France en un tour du monde.

 

Et ce, par la « magie » de l’apparition d’un motif dont l’essence même est répétée plus de 3 milliards de fois sur la planète. Motif devenu, depuis, motif central de cette œuvre aujourd’hui arrivée à son terme et ici exposée.

 

Le premier « déjà-là » à se manifester était bel et bien le visage d’une femme…

 

Se sont ensuite invitées quelques réflexions sur des faits de société, puis sur la question des choix opérés qui risquent d’amener subrepticement une société à changer complètement de cap faisant fi de son passé et de ses défis antérieurs qui lui étaient, pensions-nous, chevillés au corps.

 

Politique et art s’entremêlaient tandis qu’un de mes thèmes de prédilection sur le chevalet mûrissait :

 « Etre-Femme ».

 

A chacune son histoire. A partir de ces histoires individuelles un tableau se brosse. Elles constituent une banque de données d’une richesse inouïe qui fait corpus dans l’Histoire de l’Humanité.

 

Toutes les violences subies par les femmes depuis des millénaires éclatent au grand jour, les pas en avant pour sortir de la colonisation les femmes aussi. Les pas en arrière ne manquent pas à l’appel.

 

L’Histoire des Femmes peut être écrite et enseignée.

 

Et pour mieux la comprendre, ne peut-on se référer, entre autres, aux mythes qui, par des tours de passe-passe, ont été promus histoires vraies, faisant corpus dans l’Histoire dite « sainte » ?  

 

Ces monothéismes n’ont-ils pas procédé à un hold-up en décidant de s’approprier un dieu et en le proclamant unique, en imposant une seule forme de croyance et la superstition comme art de vie ?

 

Haro était crié sur tout peuple se réclamant d’un autre dieu. Exit les polythéistes… n’étaient-ils donc que des crétins ?

 

Encore aujourd'hui sont véhiculées des paroles déclarées « sacrées » sans aucune information efficace en direction de la jeunesse sur les dangers réels encourus tant individuellement que collectivement en cédant aux tentations d'interprétation de façon incontrôlée et d'application qu’elles peuvent engendrer, ni sur leur origine plus que controversée...

Est-ce « L’histoire des Femmes », avec son corollaire Egalité-Parité et Liberté, que nous avons privilégiée et choisi de porter à la connaissance de nos scolaires, collégiens et lycéens dès les années 1980-1990 ?

 LOR.T peintresse 

20/09/2012

LES REGIONS FRANCAISES par LOR.T - 16/27 tableaux

"NORD-PAS-DE-CALAIS" par LOR.T - huile sur toile - 66 cm x 93 cm - Tous droits réservés

Nord-Pas-De-Calais, LOR.T, régions françaises, peintresse, art contemporain, artiste peintre, liberté d'expression

Jardin secret, jardin public 

Dans mon jardin, j’ai découvert

Une fleur singulière

Qui arbore sur chaque pétale

Une lettre de l’alphabet.

 

Si quelques idées en son cœur

Sont déposées, fleur émoustillée

Par la sève des mots susurrés,

Après un repos bien mérité,

Se déploie en nouveau projet.

 

Dans mon jardin secret,

Je songe aux jardins partagés

Où ces fleurs sont cultivées.

 

Singulières et communes,

Chaque jour elles sont honorées

Par la visite des habitués

Qui vont sur leur corolle imprimer

Le fond de leur pensée.

 

C’est le citoyen poète

Qui est maître en ce jardin

C’est l’inspiration salvatrice

Qui concocte ses idées

Et l’expiration sur sa main

Qui en assure l’envolée.

 

Et là, ô merveille,

La métamorphose advient,

Les paroles sortent du silence.

 

Les phrases de pétales constituées,

En sons toutes retournées,

Prennent la route de l’Elysée.

 

Dans nos jardins publics,

Pousse en toute saison

Cette fleur singulière…

 

Son nom,

En lettres d’or,

Trône

Sur un écriteau : 

 

           "Liberté d'expression"

                Espèce menacée

Esprits critiques, ces fleurs sont les vôtres

       Servez-vous, servez-vous-en,

   De vos brassées dépend ma pérennité.

 

LOR.T peintresse

16/09/2012

LES REGIONS FRANCAISES par LOR.T - 15/27 tableaux

"MAYOTTE" par LOR.T - huile sur toile - 92 cm x 65 cm (en cours de réalisation)- Tous droits réservés

 mayotte,lor.t,peintresse,artiste peintre,art contemporain,montpellier,languedoc roussillon,régions françaises,art engagé,vigne et vin,contrainte,midi libre blog,esthétique

L’arme de l’ironie se révèle être un pis aller dans un monde où triomphent simultanément la cupidité et la banalisation des injustices sociales.  

De quelle autre marge de manœuvre dispose l'"artiste" ?

 

De quelle manière une atmosphère de plus en plus pesante impacte son « travail » ? Peut-il créer de l'harmonie dans la disharmonie ? 

 

Ou comment traiter l’horreur sans succomber à la tentation d'une recherche esthétique qui, inévitablement, diluerait le sens même de la démarche ? 

 

Quand un plasticien décide de s’engager picturalement dans la bataille, quelle force le pousse à agir ? A-t-il l’audace, ou la naïveté, de croire un seul instant au pouvoir mobilisateur de l’image -de son image en gestation- ?

 

Quand l’œuvre est menée à son terme, en quels termes en parle-t-il ? Certes, le refrain des joies de la création peut être repris, mais très vite, visiblement, c’est un autre registre qui occupe son esprit. Qui le préoccupe. Suit qui peut.

 

Les commentaires vont bon train.

 

Lorsqu’est rapporté au plasticien l’effet produit par son œuvre inspirée par une situation d’une violence inouïe, deux aspects sont souvent juxtaposés : effroi et plaisir… signe, est-il ajouté, que le but atteint est digne d’intérêt. Le but…

 

Une œuvre peut être jugée effroyable et belle à la fois. Curieux mélange de peine et de plaisir.

 

Qui est ambigu ? L’auteur ? Le récepteur ?

 

L’ambivalence concentrée en une œuvre exerce une sorte de fascination et suscite bien des discours.

 

N’est-ce pas là une des forces de l’art ?

 

LOR.T peintresse 

06/09/2012

LES REGIONS FRANCAISES par LOR.T - 14/27 tableaux

"CORSE" par LOR.T - huile sur toile - 1,02 m x 0,71 m - Tous droits réservés

 

Corse, région Corse, lor.t, LOR.T, région française, france, carte géographique, patrimoine, terroir, limousin, peinture, art contemporain, peintre, artiste peintre, arts-up, galerie arts-up, site LOR.T, cepdivin, midi libre, blog midi libre, midiblogs, montpellier, béziers, sète, nîmes, languedoc roussillon, marionnette, mains, histoire, histoires, régionalissima, projet pédagogique, association des régions de france, conseil régional, conseils régionaux, décentralisation, collectivité territoriale

 

Cueillir un bouquet de couleurs

Et le poser sur une toile,

L’étaler avec force ou douceur

Faites selon votre humeur.

 

Sur la toile, un visage se devine,

Il apparaît, le sourire aussi.

Face à face, vis-à-vis et tutti quanti,

Enchantée !

 

Mais… ne vous présentez-vous pas ?

Que signifie ce silence ?

A mon bonheur de vous trouver là

Vous ne réagissez.

 

La gorge serrée, j’ai tenté le mot Beauté,

Vous semblez vous en être offusquée.

Dois-je me retirer ?

Ou vous retirer ?

 

Est-ce sacrilège que parler de Beauté ?

 

Qu’y puis-je si mains et tête sont liguées

Pour sur la toile vouloir projeter

Cette autre nommée Beauté

Qui veille agile à l’intérieur

De mes tripes et de mon cœur ?

 

Cœur accéléré avant l’envolée

D’une tirade prête à gicler sur l’énigme

Qu’est ce visage qui s’ignore précaire

Et que je ne peux à présent effacer.

 

Vous souriez et n’osez vous montrer

Parce que vous n’êtes affublée

D’apparats chiquement haillonnés,

Savamment déscotchés ? 

 

Vous vous dites plasticienne de fait

Et que dans l’empire de votre milieu

Mieux vaut porter tâches pour briller,

Que ni lumières ni mille feux

Pour vos beaux yeux

Ne seront jamais allumés…

 

Dois-je comprendre que vous préférez

Cueillir bouquet de couleurs

En enduire votre visage

et être témoin de votre disparition ?

 

Votre intention ne relèverait point

Du sacrifice, dites-vous, mais du réalisme !

Vous réclamez les coulisses, l’invisibilité

Derrière un rideau de couleurs valorisé

« Nec plus ultra » par votre assemblée.

 

Vous réclamez un art officialisé,

Supposé seul garant de votre succès.

 

Vous choisissez d’y laisser votre tête !

 

De vous plier, replier et perdre la face

Par crainte du regard d’autrui ?

Sachez que figée vous resterez

Non par leur regard mais par ma volonté.

 

Sur une toile étoile vous serez,

Autrui pourra certes vous juger,

Ne pas vous reconnaître, et après ?

 

Souriez donc quand sonnent les dictées

Des crapauds aux gorges gonflées,

Mais ne vous esclaffez, ménagez-les !

 

Ainsi vous ai-je faite prisonnière,

J’en suis désolée,

A l’air du temps je ne peux céder,

Au nom de ma liberté.

 

Promis, juré, craché, bientôt

De ce joug vous serez libérée.

Etoile vous filerez

Et nous pourrons rire

Eclater de rire

A gorge déployée.

 

Oyez ! Oyez ! Braves gens,

Ici présente, sur cette toile,

A visage découvert…. La CORSE !

 

La surnommée : ILE   DE   BEAUTE !

 

LOR.T peintresse